Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs
Bienvenue chez CENTURY 21 Pasteur, Agence immobilière PARIS 75015

Avenue de Breteuil

Publiée le 10/01/2019

 

 

 

Ce soir, avec l’équipe de Century21 Pasteur, faisons un tour sur l’Avenue de Breteuil, dans le 15ème arrondissement de PARIS ! Cette avenue est située sur deux quartiers, celui de l’école militaire dans le 7ème arrondissement et le quartier Necker dans le 15ème arrondissement. Tout comme votre agence Century21 Pasteur, elle est desservie par la ligne 6 du métro parisien. Elle porte ce nom depuis le 19ème siècle. Le nom de cette avenue vous dit quelque chose ? C’est normal ! Elle fait partie du célèbre jeu du Monopoly. Mais elle fait aussi une apparition dans le film de Claude Zidi « Inspecteur la bavure » avec Coluche.

 

Ce nom c’est celui d’un ministre, Louis Auguste Le Tonnelier De Breteuil (1730-1807). Cet homme, tout d’abord baron, s’engage dans l’armée durant la guerre de 7 ans. Il sera ensuite ambassadeur de Russie en 1760 auprès d’Elisabeth première. Il sera également ambassadeur de Suède et envoyé à travers l’Europe, Vienne, Naples… Il joua un rôle important de médiateur pour Louis XVI lors de la guerre de succession de Bavière qui opposait la Prusse et l’Autriche. C’est grâce à lui que le traité de paix de Teschen est signé. Et pour l’en remercier Frédéric-Auguste III lui la table de Taschen, aujourd’hui exposé au Louvre.

C’est en 1783 qu’il est nommé ministre de la Maison du roi et de Paris. En 1784 c’est lui qui négocie le rachat du domaine de Saint Cloud au Duc d’Orléans. Il sera ensuite chargé de l’administration du domaine. Il est aussi connu pour avoir fait arrêter le Cardinal de Rohan dans l’affaire du collier de la reine. On lui doit le fait…de rouler à droite ! En effet, ayant été ministre des transports il choisit ce sens de circulation puisque nos concurrents anglais conduisaient eux à gauche. Il était connu pour être un bon ministre qui protégeait les hôpitaux, les prisons, les arts. Il donnera ses conseils au roi lors de la révolution française et se retirera de la vie politique à la mort de Marie-Antoinette.

 

 

 

Notre actualité